Grosses inquiétudes sur Nantes

Depuis le dé-confinement les sous-traitant d’Enedis se déchaînent pour accélérer les poses dans le 44. On voit des camionnettes partout, le nombre de compteurs posés ne cesse d’augmenter ( au lieu de 50 à 60 poses par jour c’est désormais environ 155, et rien que pour Nantes ). Mais le pire c’est qu’ils se mettent à casser les barricadages, ce qui était assez rare dans cette région. Des témoignages signalent que certains sous-traitants auraient bousculé des personnes parfois âgées ( un Mr de 80 ans et une dame de 75 ans).

INADMISSIBLE !

Source : collectif-nantes1-antilinky5G

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *