ENEDIS assigné au tribunal de Tarbes le 02 juin 2020 par 243 plaignants.


Communiqué de Presse



L’action collective en Justice contre Enedis lancée en mai 2018 va trouver son aboutissement, le :

Mardi 2 juin
14h
Tribunal de Grande Instance de Tarbes
Avec la plaidoirie publique de Maître Joseph *


Cette Action Collective, à l’initiative de CALA (collectif anti linky d’Anglet) avec le soutien des collectifs béarnais, landais et tarbais, réunit 243 plaignants des Landes, des Pyrénées Atlantiques et des Hautes Pyrénées qui assignent en Justice la Direction Régionale d’Enedis à Tarbes.

Il s’agit de 243 dossiers opposés au compteur communicant Linky.
Cette action représentera certainement une première au niveau national car elle sera jugée sur le fond sachant que jusqu’à présent les premières actons collectives menées dans les autres régions se sont déroulées en référé. Il s’agit ici de dénoncer tous les abus et infractions
commis par Enedis dont sont victimes les usagers.
Certains refusent qu’il soit posé et d’autres demandent son retrait après pose forcée. La plupart de ces dossiers sont loin d’être anodins … Santé grandement affectée, violation de propriété privée, harcèlement, abus de faiblesse sur personne âgée, violence des poseurs …

Il sera très intéressant de suivre cette Action Collective contre Enedis et surtout sa conclusion à l’heure où quelques décisions de justice ont donné raison aux opposants Linky et notamment à Stéphane Lhomme, poursuivi en diffamation par UFC Que Choisir.

Extrait du jugement du 5 mars 2020 en faveur de Stéphane Lhomme :
« ….S’agissant du premier critère de la bonne foi, le sujet du refus de ces compteurs relève d’un but légitime d’expression dans une société démocratique et également d’un sujet d’intérêt général.. »


* Jean-Pierre Joseph est avocat au Barreau de Grenoble, spécialiste en Droit de la Santé, il a plaidé et obtenu gain de cause dans plusieurs affaires relatives à l’obligation vaccinale et aux dégâts post-vaccinaux.
Sensibilisé aux problèmes liés aux ondes électromagnétiques et à la gravité des atteintes à la santé des nouvelles technologies, il s’est notamment intéressé au refus des compteurs communicants.
Il a, entre autres, plaidé et obtenu le retrait d’un compteur d’eau communicant en novembre 2016 et l’interdiction de pose d’un compteur communicant linky en septembre 2017.

Il est également auteur de plusieurs ouvrages, essais et roman :
– « Les radis de la colère » (Editions Louise Courteau – 1999)
qui montre les aberrations de la chasse aux sectes en France
– « Vaccins, mais alors on nous aurait menti ? » 2002
– « Même les beaufs en robe noire dansent avec le diable » roman (Ed.Louise Courteau- 2012)
– « Vaccins – On nous aurait menti ? L’avis d’un avocat » (Ed. Marco Pietter-2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *